Une première en Europe et une prouesse médicale. En Belgique, une patiente de 19 ans, amputée d’une oreille à la suite d’un cancer de la peau, s’est vue greffer une nouvelle oreille, auparavant cultivée sur son avant-bras.

« Ma patiente m’a dit qu’elle en avait marre de sa prothèse qui lui faisait penser à son cancer. (…) Elle m’a demandé, à moitié en rigolant, si je ne pouvais pas lui fabriquer une oreille », a expliqué, à RTL Belgique, le stomatologue belge Ashin Yousefour. Challenge accepté par ce docteur émérite et chirurgien maxillo-facial et chef de pôle « tête et cou »de la Clinique Ste-Anne St-Remi à Bruxelles.

http://www.rtl.be/videos/video/539588.aspx

Il n’aura fallu que six semaines pour obtenir un nouvel organe

La peau de l’avant-bras (très fine, bien vascularisée et équivalente à celle de nos oreilles) de la jeune patiente a ainsi été préparée pour être la plus élastique possible. Puis le Dr Afshin Yousefpour a réalisé un prélèvement du vaisseau radial et greffé une prothèse en polyéthylène poreux. Objectif de l’opération ? « Avoir une nouvelle oreille qui soit constamment recouverte d’une peau naturellement irriguée », explique encore le médecin à RTL.

Et il n’aura fallu que six semaines pour obtenir un « nouvel organe » prêt à être greffé. Une oreille toute neuve, préalablement percée pour recréer le canal auditif. « Tout n’est pas parfait, estime aujourd’hui le Dr Yousefpour. Mais je pense que c’est une étape assez importante pour développer d’autres techniques, l’affiner. »