Chirurgie des oreilles décollées. Otoplastie

La chirurgie des oreilles décollées est appelée Otoplastie ( modification de la forme de l’oreille). Cette chirurgie vise à remodeler et repositionner l’oreille décollée.

Chez l’enfant, il est conseillé d’attendre l’âge de 7 ans une fois la croissance de l’oreille quasi-achevée. Mais il n’est pas trop inhabituel d’avoir des patients adultes demandant la correction chirurgicale d’une ou plusieurs des anomalies décrits ci-dessus.

Les patients consultent en générale, pour trois types d’anomalies :

  • Absence de relief de la périphérie de l’oreille causée par un défaut de plicature du cartilage (anthélix) . Dans ce cas l’oreille apparait déplissée.
  • Une hypertrophie du cartilage central (la conque) accentuant la projection des oreilles vers l’avant.
  • Un angle rétro-auriculaire (entre le pavillon de l’oreille et le crâne) excessif pouvant participer au mécanisme de décollement : l’hélix valgus.

Consultation :

Il est conseillé d’avoir une ou deux consultations avant l’opération. Lors de la consultation le patient expliquera ses souhaits de changements de la forme de son oreille. Cette consultation permet également au patient de poser toutes ses questions. Après évaluation des motivations de patients et un examen attentif, le Dr Yousefpour expliquera les techniques chirurgicales, le  type d’anesthésie qui peut être locale, locale assistée ou anesthésie générale. Il établira également l’estimation du cout et vous remettra un devis pour la chirurgie.

La durée de cette chirurgie peut varier d’une à deux heures. L‘intervention s’effectue en ambulatoire dans le cas d’une anesthésie locale ou à l’hôpital de jour en cas d’anesthésie générale ou une anesthésie avec sédation (local assistée).

Technique chirurgicale

  • L’incision est effectuée dans le pli naturel de l’oreille, c’est-à-dire le sillon placé à l’arrière de l’oreille (ou sillon rétro-auriculaire), laissant une cicatrice bien cachée
  • Le cartilage est mis à nu par décollement de la peau puis Dr Yousefpour procède à son remodelage. Il recrée ou améliore des reliefs naturels. Si nécessaire, une diminution de la taille de l’oreille peut être réalisée également.
  • Il peut également si nécessaire de faire une résection du cartilage hypertrophié
  • L’angle rétro-auriculaire est ajusté à l’aide de points profonds. L’oreille se place ainsi plus près du crâne et l’aspect de décollement est corrigé.
  • Des bandes élastiques seront posées autour de la tête afin de protéger et maintenir les oreilles en bonne position.

Avant – Après

Les suites opératoires :

Les douleurs postopératoires sont souvent légères à modérées et la prise d’antidouleurs classiques permet de les atténuer. Après l’opération, un pansement et une contention est porté durant 2 semaines au minimum. La première semaine le port de cette contention est en continue et à partir de la deuxième semaine les patients sont conseillés de la porter notamment la nuit pour protéger les oreilles.  Les fils seront enlevés après 2 à 3 semaines.

Une première douche accompagnée d’un shampoing est possible après 3 à 4 jours tout en restant prudent. Après la douche on appliquera une pommade antibiotique sur la plaie et les fils. L’apparition d’un œdème avec des ecchymoses (bleues ou violettes) est parfaitement normale après  l’opération. Ces effets s’estompent spontanément après 1 à 2 semaines.            Une perte de la sensibilité (par lésion des rameaux sensitifs auriculaires) peut se manifester mais ce symptôme est souvent transitoire.

Un arrêt de travail de 7 jours est recommandé.  Un arrêt des activités physiques est conseillé durant le premier mois.Un délai de quelques mois est nécessaire pour apprécier le résultat définitif, le temps que les tissus s’assouplissent, que l’œdème se résorbe.

Les cicatrices post-opératoires

Comme pour toute opération, il existe des cicatrices. L’incision étant réalisée derrière l’oreille, dans le pli naturel, c’est à dire dans le sillon rétro-auriculaire, est de ce fait peu visible. Seules les hypertrophies majeures peuvent nécessiter une incision supplémentaire sur la face antérieure de l’oreille mais ces cas restent rarissimes. Les cicatrices peuvent apparaître un peu rosées et indurées sachant que leur aspect définitif ne peut s’observer qu’au bout d’un an, la maturité cicatricielle étant un processus progressif. L’éviction du soleil est conseillée afin d’obtenir une bonne cicatrisation.

Complications

Parmi les complications, on note les risques : une hémorragie, un hématome nécessitant une évacuation, des nécroses cutanées, une infection, un défaut ou une asymétrie du résultat, des troubles de la cicatrisation (cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes), un défaut de sensibilité du pavillon.