Notre peau avec l’âge perd sa tonicité

Il en résulte des rides, poches sous les yeux et une apparence fatiguée (plainte fréquente). La blépharoplastie visant à corriger ces inconvénient peut être une solution.

Cette chirurgie permet de retrouver une apparence plus rafraîchie et plus rajeunie.

La blépharoplastie est une opération de chirurgie esthétique des paupières visant à corriger:

– Le surplus de peau causé par la perte d’élasticité
– Les poches graisseuses

Dans certains cas, la blépharoplastie pourra être associée à d’autres gestes chirurgicaux tels que :

• Le lipofilling qui consiste à prélever une petite quantité de graisse sur le patient lui-même pour la réinjecter ensuite dans le creux des cernes, diminuant ou effaçant ainsi l’aspect creusé.
• Une canthopexie, technique permettant de redonner une forme « en amande » à un regard naturellement triste ou draper en retendant la paupière inférieure éversée (ectropion).

Ainsi, les poches sous les yeux sont supprimées et le surplus de muscle et de peau est éliminé.

Les sutures sont ensuite réalisées avec des fils très fins, habituellement non résorbables, qui seront retirés après une semaine.

Avant – après

LES SUITES OPÉRATOIRES

Les premiers jours, il est conseillé d’éviter tout effort violent et exercices. L’intervention n’est pas fortement douloureuse, les patients peuvent ressentir néanmoins, un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières.

Les suites opératoires sont essentiellement marquées par :

• Un oedème (gonflement), des ecchymoses (bleus) restant variables selon les patients et leur sensibilité cutanée. Ces désagréments disparaissent après 7 à 10 jours.
• En cas d’oedème marqué, l’application quotidienne de compresses de sérum physiologique glacées sera conseillée pour l’action anti-inflammatoire du froid.
• Une sécheresse oculaire conduisant à une légère irritation des yeux peut rarement apparaître les premiers jours. Elle sera prévenue voire traitée par l’application d’un collyre hydratant (gouttes de sérum physiologique).
• Si l’intervention concerne les paupières supérieures ou a été effectuée pour les paupières inférieures par voie sous-ciliaire, le retrait des fils s’effectue 7 jours après l’intervention.
• Les cicatrices seront un peu rouges et visible au départ. Toutefois avec la maturation de la cicatrice, l’apparence de celle-ci continuera d’améliorer avec atténuation progressive de la rougeur après plusieurs mois.
• Le retour à une vie socio-professionnelle sera effectif quelques jours après l’opération (4 à 7 jours selon les cas). Le maquillage est de nouveau autorisé après l’enlèvement des fils de suture.

LES IMPERFECTIONS DE RÉSULTAT ET COMPLICATIONS

Peuvent être corrigées

Une petite asymétrie peut parfois apparaître du fait de réactions tissulaires inattendues ou de manifestations cicatricielles inhabituelles. Ces imperfections peuvent être corrigées, par une petite "retouche" sous simple anesthésie locale, à partir du 6ème mois après l'intervention initiale.

Passagères

Comme pour toute intervention chirurgicale, des complications subsistent mais sont heureusement rares et souvent passagères.
• Le seul inconvénient, qu'il convient d'éviter est lorsque la peau a été retirée en excès au niveau de la paupière inférieure. Dans ce cas la paupière inferieure se rétracte causant une modification du regard (ectropion).
• Un hématome pouvant nécessiter une ré intervention
• Une infection qui nécessitera l’instauration d’un traitement par collyre antibiotique

À QUEL RÉSULTAT S’ATTENDRE ?

Les résultats habituellement très satisfaisants s’apprécient 4 à 6 semaines après l’intervention, le temps que les tissus retrouvent leur souplesse et que les cicatrices approchent de leur maturité.

Le regard retrouve un aspect reposé et rafraichi. Le processus du vieillissement naturel se poursuivra inévitablement, toutefois l’apparence d’un regard plus jeune reste visible de 7 à 10 ans, voire davantage si l’ensemble des mesures hygiéno-diététiques sont respectées (éviction du tabac et de l’exposition au soleil notamment).

L’aspect définitif des cicatrices, bien que très discret, s’observe entre le troisième et le sixième mois post-opératoire.

Il conviendra de se protéger du soleil (port de lunettes de soleil) pendant cette période pour éviter tout risque de dyschromie (trouble de la pigmentation).